Les Lacs de l'Afrique

Les lacs sont des sources de nombreux grands fleuves en Afrique, ils fournissent d'énormes quantités de poissons d'eau douce et de l'eau pour de nombreux continentaux et regorgent d’espèces aquatique terrestres uniques. L'Afrique abrite quelques-uns des plus grands lacs du monde.

Les plus grands lacs d’Afrique sont;  le lac Victoria (Lac Ukerewe), le lac Tchad, dans le centre du continent, et le lac Tanganika, entre la République Démocratique du Congo, le Burundi, la Tanzanie et la Zambie.

Photo: Lac Magadi. Par Vic Klabbers

Les moyens de subsistance

Les lacs sont des ressources importantes d'eau à usage domestique, agricole, et bien sûr de poisson. Sithole a estimé que les lacs en Afrique fournissent entre 16-17 pour cent de la pêche continentale, faisant de l'Ouganda l’un de plus grand fournisseur de poisson d'eau douce dans le monde. Dans une grande partie du continent, la pêche en eau douce constituent une importante source de nourriture et de revenus pour des millions de personnes

Les Grands Lacs

La zone lacustre la plus importante en Afrique est sans doute celui des Grands Lacs. Les Grands Lacs d’Afrique sont une série de lacs constituant une partie des lacs de la vallée du Rift dans et autour du grand rift est-africain. Ils comprennent le lac Malawi (ou lac Nyassa), avec plus de 500 espèces endémiques de poissons, et le lac Victoria. Le haut plateau des Grands Lacs contient les sources, à la fois, du Nil et du fleuve Congo.

Le lac Victoria est de la taille de l'Irlande et est le deuxième plus grand lac d'eau douce au monde en termes de superficie. Le lac Victoria reçoit son eau de nombreux cours d'eau, le plus important étant la Kagera. Le lac s'écoule ensuite dans le Nil par Owen Falls, où il y a un barrage hydroélectrique  Les communautés locales ont introduit la Perche du Nil, qui est devenu le principal prédateur qui anéanti de nombreuses espèces de poissons endémiques

Le lac Tanganyika fait également partie des Grands Lacs, le deuxième plus grand du monde en volume, ainsi qu‘en profondeur. Le seul exutoire du lac Tanganyika est la rivière Lukuga, qui se jette dans le fleuve Congo. Il abrite des hippopotames, des crocodiles et des variétés de poissons, dont près de 200 espèces uniques de Cichlides.

Les Menaces

Malgré leur beauté, ces grands lacs sont classés comme l'un des systèmes d'eau du monde les plus menacés. La déforestation, la pollution agricole et industrielle, les eaux usées urbaines et la surpêche nuisent gravement à la santé de la plupart des lacs et de leurs bassins d'eau.

Ensuite il y a les menaces qui pèsent sur les cours d'eau qui impactent les lacs d'Afrique. A travers le continent d'énormes barrages hydroélectriques: Kariba sur le fleuve Zambèze, Assouan sur le Nil en Egypte, et le plus grand barrage du continent: Akosombo sur la Volta au Ghana (Fobil 2003), avec leurs vastes réservoirs diminuent le débit d'eau, mais bloquent aussi les routes de nombreuses espèces migratrices, comme les poissons et les lamantins. En outre, l'irrigation extensive pour la culture de rente et l'agriculture provoquent des limites importantes à la disponibilité en eau, entraînant des baisses de niveaux d'eau des lacs et transformant des cours d'eau permanents en ruisseaux saisonniers. Sur le continent africain dans son ensemble, 85 pour cent des prélèvements d'eau sont utilisés pour l'agriculture et le pourcentage est encore plus élevé en Afrique sub-saharienne.

Exemple: le lac Natron, au Kenya

Le lac Natron au Kenya est la plus importante zone humide d'Afrique d'importance internationale. Il est le seul site de reproduction de la population de Flamant nain de l’Afrique de l’Est. Le bassin du lac Natron - faisant partie de l'écosystème du Serengeti - Tanzanie a été inscrit comme deuxième site Ramsar de la Tanzanie en 2001. Le lac, d’une superficie de 58 x 15 km et qui fait seulement de 0,5 à 2 m de profondeur a été désigné comme zone humide d'importance internationale par la Convention de Ramsar sur les zones humides comme exemple représentatif d'un lac de soude de la vallée du Rift en Afrique de l’Est. Cependant, le lac est gravement menacé par les nouveaux plans du gouvernement tanzanien pour l’extraction de carbone de soude dans le lac. Lire la suite

Exemple: Le lac Ichkeul, en Tunisie

Le Lac Ichkeul (photo) est l'un des quatre principales zones humides en Afrique qui ont été déclarés Patrimoine de l'Humanité. Le parc national d'Ichkeul fait partie d'un système de zones humides estuariennes de la côte méditerranéenne de la Tunisie, que 250.000 canards, oies et poules d'eau utilisent pour passer l'hiver. Les chiffres ont été considérablement réduits - à environ un dixième de ce nombre - à la suite de la construction de barrages et de prélèvements d'eau en amont. Développant un outil de prise de décision pour l’allocation des ressources en eau, nous avons introduit l'utilisation équitable de l'eau pour tous les utilisateurs, ainsi que pour la biodiversité. Lire la suite

Exemple: Le lac Tchad

Dans le lac Tchad, un lac partagé par le Cameroun, le Tchad, le Nigeria et le Niger, le changement climatique, la demande d’eau d'irrigation en amont, et de mauvaises décisions de gestion dans le bassin ont réduit la taille du lac de 90% au cours des 40 dernières années. L'effet net sur les 20 millions de personnes, principalement des pêcheurs et des agriculteurs, qui dépendent directement du lac, est l’accroissement des niveaux de malnutrition, qui à leur tour, conduisent à plus de vulnérabilité aux maladies : Lire la suite