News in French

Use module action menu to edit content

Current Articles | Search | Syndication

La navigation restaurée sur 5 kilomètres, près de 1000 hectares rendus aux oiseaux grâce au projet "Arctic to Africa" et d’autres bailleurs

04-Dec-2013

Sur demande de la Direction des Parcs Nationaux (DPN) du Sénégal et grâce aux financements de Wetlands International Afrique (WIA) obtenu dans le cadre du projet « Arctic To Africa » et des autres intervenants dans le parc, des travaux de curage et d’aménagement ont permis de nettoyer et de récupérer presque 1000 hectares d’espace envahis, depuis plusieurs années, par des plantes aquatiques dans le Parc National des Oiseaux de Djoudj. Ceci est une aubaine pour les oiseaux qui retrouvent ainsi une surface inestimable de leur habitat et de leurs lieux de nourriture dans cet espace protégé situé au nord du Sénégal.

Hebergeur d'image

Effectués sous la supervision directe du Colonel Ibrahima Diop, conservateur du Parc National des Oiseaux de Djoudj, les travaux d’aménagement ont permis une amélioration sans précédent de la navigabilité et une remarquable mise en eau de différentes zones qui étaient sous l’emprise des plantes aquatiques notamment les typhas et les phragmites entre autres espèces.
 
Au total, près de cinq kilomètres de canaux d’irrigation ont été curés au niveau du Parc grâce à cet investissement fait en partie par Wetlands International Africa. En termes d’impact, la circulation de l’eau au niveau de ces canaux d’écoulement s’est nettement améliorée avec le nettoyage de presque 1000 hectares d’espaces précédemment envahis par les végétaux aquatiques.
 
Ainsi la navigation dans le Parc a été restaurée à certains endroits où personne n’a pu accéder depuis plusieurs années. Par exemple, il est maintenant possible de pratiquer la boucle reliant le marigot du Djoudj au lac Gainth ; ce qui était impossible ces 20 dernières années. La qualité de gagnage s’étant ainsi renforcée, une diversification des produits éco-touristiques, dont le prolongement de la ballade en pirogue au-delà du nichoir des pélicans, est maintenant envisageable et est à l’étude puisque les voies avancées de navigation, jadis obstruées par les plantes aquatiques, sont maintenant débouchées. (Cliquer pour voir)
 

 
Les conséquences positives des travaux d’aménagement réalisés avec la participation de Wetlands International, sont immédiats et bénéfiques aussi bien pour l’écosystème du Parc National des oiseaux de Djoudj que pour la diversification des produits touristiques. En effet la majeure partie des espaces nettoyés et curés sont abondamment peuplés de nénuphars qui constituent la nourriture favorite des milliers de canards séjournant dans le Parc.
 
Pour une durabilité de ces acquis, une attention particulière et soutenue est nécessaire de la part des responsables du par cet des différents bailleurs afin d’engager des actions régulières de maintenance de ces espaces importants pour l’équilibre de l’écosystème dans le Parc.
 
Tout compte fait, l’on peut dire sans risque de se tromper que le Parc National des Oiseaux de Djoudj a fait la meilleure toilette de ces dernières années pour accueillir les milliers d’oiseaux migrateurs qui y trouveront un meilleur habitat et beaucoup plus de nourriture que les dernières années. Tout ceci grâce à l’appuie de Wetlands International Africa et au fonds débloqués par le projet Artic to Africa et les autres bailleurs.

 

Communications and Media Coordinator

Pape Diomaye THIARE

Communications and Media Coordinator

Wetlands International Africa

Email: pthiare@wetlands-africa.org

Phone: +221 33 869 16 81