Sénégal / Journée Mondiale des Zones Humides – La Politique Nationale de Gestion des Zones Humides du Sénégal validée techniquement sur initiative de Wetlands International et de la DPN

Accueil » Actualités » Saine Nature des Zones Humides » Valeurs des Zones Humides, statut et tendances » Sénégal / Journée Mondiale des Zones Humides – La Politique Nationale de Gestion des Zones Humides du Sénégal validée techniquement sur initiative de Wetlands International et de la DPN
Actualités

La Politique Nationale de gestion des Zones Humides (PNZH) du Sénégal que la Direction des Parcs nationaux du Sénégal (DPN) avait confiée à Wetlands International pour son élaboration depuis fin 2013 a été validée. C’est à l’occasion de l’atelier technique de validation organisé par les deux structures les 02 et 03 février 2015 dans le cadre de la  Journée Mondiale des Zones Humides (JMZH). Des amendements ont été apportés au document pour mieux prendre en compte les préoccupations de tous les acteurs avant son examen en Conseil des ministres et son adoption par l’Assemblée Nationale prochainement.

La Politique Nationale de gestion des Zones Humides (PNZH) rejoint la volonté affichée du chef de l’Etat du Sénégal et de son gouvernement de promouvoir la conservation et l’usage rationnel des zones humides, a déclaré M. Souleymane Diallo, le directeur de cabinet du Ministre de l’Environnement et du Développement durable en ouvrant l’atelier technique de validation dudit document le 02 février 2015, date commémorant la Journée Mondiale des Zones Humides dont le thème cette année est: ’’Des Zones humides pour notre avenir ‘’. C’est ce qui explique l’adhésion du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable à la méthode participative et consensuelle développée par Wetlands International et la Direction des parcs nationaux dans l’élaboration de la PNZH.

M. Diallo d’ajouter que la réflexion sur la PNZH vient à son heure puisque les zones humides du Sénégal sont fortement menacées du fait des pressions qu’elles subissent et qui risquent de s’accentuer au cours des prochaines décennies en raison, notamment des besoins en eau pour l’irrigation, de la modification et de la perte des habitats ainsi que des changements climatiques. ‘’Des estimations font savoir que 64% des zones humides ont déjà disparu ’’ a-t-il révélé. Le représentant du Ministre de l’Environnement et du Développement Durable a rappelé aux experts l’importance que l’Etat accorde aux conclusions de leurs travaux avant d’avertir qu’il ne saurait y avoir un développement durable sans zones humides en bonne santé.

Mr. Pape Mawade Wade, Program Coordinator of Wetlands International Regional Office in Africa said ” If wetlands in Senegal are well preserved, they can form an important basis on which should be built the government’s strategic vision called Plan Senegal Emergent (PES), which is the main repository of economic and social development policy of Senegal. ”PNZH is also a result of the interrelationships between wetlands and emerging themes such as biofuels, climate change or the green economy” said Pape Mawade Wade.

M. Wade a rappelé que la formulation de la Politique Nationale de gestion des Zones Humides  a d’abord été un diagnostic de toutes les thématiques et problématiques devant sous-tendre une gestion durable des zones humides. Il s’agit notamment du cadre juridique et institutionnel, du foncier et de l’aménagement du territoire, de la sécurité alimentaire, de l’assainissement, la santé et l’urbanisation.

Ce sont ces différentes études thématiques qui ont été enrichies et complétées lors des concertations zonales ayant débouché sur l’adoption de plans d’actions opérationnels au niveau de chaque zone éco géographique entre octobre et novembre 2013. Des plans d’action quinquennaux ont été élaborés pour accompagner les stratégies et politiques. Des comités de suivi zonaux (Ferlo, Niayes, Fleuve Sénégal, Casamance, Sénégal-Oriental et Sine-Saloum) ont été mis en place. .

Après la validation technique, la PNZH sera entérinée politiquement avant son examen en Conseil des Ministres et son adoption par l’Assemblée Nationale ultérieurement. C’est à partir de là qu’elle aura force de loi et sera un outil de gestion durable des zones humides à l’image de certains pays de la sous-région.