Sénégal : Le staff à la rencontre des bénéficiaires

Accueil » Actualités » Des Réserves d’Eau Remplies à Nouveau des Montagnes Vers la Mer » Agriculture dans les Zones Humides et Pêche » Sénégal : Le staff à la rencontre des bénéficiaires
Actualités

Du 30 janvier au 03 Février 2018, un groupe de staffs de Wetlands International Afrique (WIA), a visité les réalisations et a rencontré les bénéficiaires des projets sur le terrain.

Cette mission qui a servi de cadre d’imprégnation pour les experts récemment engagés par l’organisation s’inscrit dans une optique d’identification des synergies, des mesures de pérennisation et de mise à l’échelle des projets mis en œuvre par Wetlands International dans le département de Foundioune au Sénégal.

Rencontres avec les autorités locales

Après avoir visité les locaux du bureau de l’organisation installé à Foudioune, le groupe a rencontré les autorités administratives, le conseil départemental, le cadre de concertation sur la mangrove, communément appelé plateforme ‘Mangrove », avant d’échanger avec les représentants des bénéficiaires à Sokone et à Dassilamé.

A cette occasion les autorités administratives ont exprimé leurs satisfactions quant à l’apport de Wetlands dans le développement local et son engagement dans l’animation et la coordination des cadres de concertation actifs dans le département. Ils souhaiteraient toutefois voir l’organisation étendre ses interventions vers des nouveaux villages.

L’étape de visite des réalisations a permis de rencontrer les principaux partenaires dans l’arrondissement de Toubacouta.

Des mesures d’accompagnement pour les associations inter-villageoises

A Sokone, un groupement des femmes a été appuyé avec l’installation d’une unité de transformation du Cajou. Parallèlement à l’exploitation de ce produit, de concert avec l’association AGIR, il mène des activités d’implantation d’anacardier et de reboisement pour faire face au phénomène d’ensablement et de destruction de la mangrove.

A Dassilamé, l’Association inter-villageoise bénéficie de l’appui de WIA dans l’exploitation d’un périmètre maraicher de 13 hectares où plus de 200 femmes produisent des légumes. Les revenus tirés de cette exploitation permettent aux femmes de diversifier leurs sources de revenus et de réduire la pression sur produit de la mangrove. Cette association bénéficie aussi de l’accompagnement de WIA en ostréiculture, sur la base d’un modèle de production simple, écologiquement et économiquement viable. En plus une miellerie unique à son genre dans la zone a été construite pour soutenir la production du miel de mangrove apprécié pour sa qualité et ses vertus multiples.

Ainsi, à l’issu de cette tournée, il ressort que les nouveaux projets et programmes de WIA devraient consolider les acquis et la mise à l’échelle des modèles qui ont fait leur preuve et d’impulser une dynamique nouvelle à travers une forte mobilisation sociale.