Atténuation et Adaptation au Changement Climatique

Accueil » Approches » Protection et Rehabilitation des Ressources des Tourbieres » Atténuation et Adaptation au Changement Climatique

Les tourbières émettent du CO2 lorsqu’elles sont défrichées et drainées pour l’agriculture et la foresterie. Plus de 5% des émissions mondiales de CO2 sont causées par la dégradation des tourbières. La restauration de ces zones (y compris l’utilisation durable) peut réduire considérablement les émissions. Les tourbières les plus importantes qui doivent être sauvegardées et restaurées sont incluses dans la carte des points chauds des tourbières.

Les tourbières saines aident également les gens à être plus résistants à un climat changeant. Le maintien des tourbières humides dans les zones de plaine empêche l’affaissement du sol et les inondations éventuelles et l’intrusion d’eau salée. Les tourbières constituent également un habitat précieux pour la faune: elles abritent un grand nombre d’espèces endémiques et menacées.

La situation est particulièrement grave en Indonésie et en Malaisie où le drainage de l’huile de palme et la production de pâte produisent des émissions de CO2 de l’ordre de 500 millions de tonnes par an.

En outre, des millions de personnes qui vivent dans les tourbières de Sumatra, Kalimantan et Sarawak sont confrontées à de futures inondations alors que les sols de tourbe drainés s’évaporent littéralement et diminuent, atteignant finalement les niveaux des fleuves et le niveau de la mer.

Wetlands International apporte son expertise et travaille en étroite collaboration avec les autorités locales dans leurs efforts pour améliorer la gestion des tourbières et freiner les incendies de tourbières, éviter les affaissements de tourbières et les inondations et conserver la biodiversité.

Le défi est maintenant de transformer la politique en pratique!

Des approches et des méthodes efficaces de remise en eau ont été mises à l’épreuve et plusieurs cadres mondiaux, y compris la CBD, Ramsar et UNCCD, demandent instamment aux pays de protéger et de restaurer les tourbières et de les utiliser durablement. L’accord climat de la CCNUCC prévoit des incitations à la réduction des émissions de carbone causées par la dégradation des tourbières. Il faut maintenant agir – des chefs d’entreprise, des décideurs, de la société civile et des communautés. Le financement est urgent pour conserver et restaurer les fonctions productives, hydrologiques et écologiques des tourbières.

Wetlands International a élaboré une feuille de route internationale et des recommandations politiques pour accélérer l’action et aide les gouvernements à élaborer des stratégies nationales pour protéger et restaurer leurs tourbières.