Dénombrement international des oiseaux d’eau

Accueil » Approches » Saine nature des zones humides » Dénombrement international des oiseaux d’eau

Comment savez-vous si une zone humide est en bonne santé? Comment savez-vous si une zone humide est sous la menace? Et comment voulez-vous prendre les mesures appropriées pour éviter cette menace? Surveillance – à long terme, a répété la collecte des données – est le fondement de la gestion et la compréhension des zones humides et la vie qu’ils soutiennent. Nous coordonnons l’un des plus grands et plus long en cours d’exécution les programmes de surveillance dans le monde, le Dénombrement des oiseaux d’eau internationale (DIOE).

Les oiseaux d’eau sont un élément clé des écosystèmes des zones humides. Leur présence, leur nombre et leurs tendances sur un site peuvent nous édifier sur la santé et la qualité d’une zone humide. Les oiseaux d’eau jouent un rôle social important, car ils offrent des possibilités d’alimentation, de loisirs et de tourisme. Les oiseaux aquatiques relient les zones humides et les gens à travers les cultures et les frontières, ils sont une merveille commune du monde naturel. Le DIOE  appuie de nombreux aspects du travail que nous faisons pour conserver les oiseaux d’eau et les zones humides dont ils dépendent – des évaluations de l’état de conservation; à l’identification, à la désignation et à la surveillance des sites importants; et placer la gestion des espèces au niveau national ou local dans un contexte international.

Qu’est-ce que le DIOE?
Qui contribue au DIOE?
Comment les comptes sont-ils effectués?
Quels sont les sites et les espèces qui sont pris en compte dans le cadre du DIOE?
Comment peux-tu aider?

Qu’est-ce que Le DIOE?

Le DIOE est un programme de surveillance mis en œuvre dans 143 pays pour recueillir des informations sur le nombre d’oiseaux d’eau dans les zones humides. Il existe 4 schémas régionaux distincts Du DIOE qui représentent les principales voies de migration du monde:

  • Afrique-Eurasie (AEWC)
  • Asie-Pacifique (AWC)
  • Caraïbes (CWC)
  • Neotropics (CNAA)

Qui contribue au DIOE?

Les principaux contributeurs à la surveillance des oiseaux d’eau sont les ornithologues bénévoles qui participent parce qu’ils trouvent le comptage des oiseaux agréable et enrichissant. Des milliers de bénévoles se joignent au dénombrement chaque année, ce qui en fait l’un des plus grands programmes scientifiques citoyens dans le monde. Dans la plupart des pays, le recensement est coordonné sur le plan professionnel et, dans de nombreux pays, les professionnels effectuent une grande partie du travail sur le terrain (bien que sur une base volontaire). Nous travaillons également en étroite collaboration avec des organismes qui mettent en œuvre des programmes spéciaux de surveillance des oiseaux d’eau ou des espèces spéciales. Voir la liste complète des coordinateurs nationaux.

Comment les décomptes sont-ils effectués?

Les différentes populations d’oiseaux d’eau exigent des schémas de surveillance différents. Le dénombrement  international des oiseaux d’eau nécessite un décompte  unique à chaque site qui devrait être répété chaque année. Les dates précises varient légèrement d’une région à l’autre mais se déroulent en janvier ou en février. D’autres comptes rendus de juillet sont organisés pour les Néotropes et en Afrique afin de surveiller les migrants intracontinentaux. Certains groupes d’espèces tels que les oies, les cygnes, les étangs et les échassiers sur les zones agricoles nécessitent des comptes spéciaux qui sont organisés en collaboration avec les Groupes de spécialistes de la SSC de Wetlands International-UICN concernés.

Les dénombrements non reproducteurs sont également complétés par des dénombrements pendant la saison de reproduction coordonnés par nos organisations partenaires telles que le Conseil européen du recensement des oiseaux ou des programmes comme le Sondage sur les oiseaux nicheurs dans l’Arctique.

La normalisation est un principe clé pour les comptes du DIOE. Il est important que les mêmes sites soient couverts de la même façon chaque hiver afin de maximiser la validité des comparaisons des dénombrements d’une année à l’autre. Au niveau national, les coordonnateurs nationaux jouent un rôle central dans la normalisation des dénombrements dans leurs pays et les comptoirs sont encouragés à prendre contact avec leurs coordonnateurs nationaux respectifs pour en savoir plus sur la collecte et la soumission des données.

Quels sont les sites et les espèces qui sont pris en compte dans le cadre du DIOE?

Il s’agit de tous les types de zones humides naturels et artificiels, y compris les fleuves, les lacs, les réservoirs, les étangs, les marécages d’eau douce, les mangroves, les vasières, les récifs coralliens, les rizières et les stations d’épuration couvertes par la Convention de Ramsar.

Les espèces recensées comprennent tous les types d’oiseaux d’eau rencontrés régulièrement dans les zones humides notamment les grèbes, les cormorans, les pélicans, les hérons, les aigrettes, les cigognes, les ibis, les spatules, les flamants roses, les canards, les oies, les cygnes, les grues, les rails, les jacanas, les oiseaux de rivage, les goélands et les sternes Et skimmers. En outre, les rapaces, les martins-pêcheurs et d’autres oiseaux largement tributaires des ressources alimentaires de ces habitats sont souvent signalés.

Comment peux-tu aider?

Nous saluons les contributions de tous les niveaux et de tous les secteurs de la société qui partagent nos objectifs de protection et de restauration des oiseaux d’eau et des zones humides dont ils dépendent. Voici quelques façons de vous impliquer:

  • Soutenez votre réseau national: joignez-vous aux comptes, aidez à former de nouveaux compteurs ou fournissez un soutien financier ou logistique pour vous assurer que les comptes peuvent aller de l’avant. Contactez votre coordonnateur national pour vous impliquer.
  • Établir des relations bilatérales avec les pays et les sites qui ont besoin de soutien technique et financier le long de la voie de migration.
  • Protéger les sites critiques: recueillir des informations pour promouvoir la désignation des sites critiques comme sites Ramsar et faire pression sur les décideurs pour protéger les zones à l’échelle nationale. Participez à la conservation de vos zones humides en tant que bénévole.
  • Sensibiliser: s’engager avec le secteur privé, les étudiants, les chasseurs et le grand public – organiser des événements dans les réserves des zones humides, effectuer des visites d’oiseaux ou tenir des concours photo. Montrer l’importance de la surveillance des oiseaux d’eau pour la gestion durable de vos sites et utiliser les médias sociaux pour diffuser le message.