Sénégal / 14e Congrès Panafricain d’Ornithologie en Octobre 2016 : Une grande première pour un pays francophone d’Afrique de l’Ouest

Home » Actualités » Saine Nature des Zones Humides » Espèces » Sénégal / 14e Congrès Panafricain d’Ornithologie en Octobre 2016 : Une grande première pour un pays francophone d’Afrique de l’Ouest
Actualités

Le Sénégal sera du 16 au 21 Octobre 2016 la capitale africaine de l’Ornithologie à l’occasion du 14e Congrès Panafricain. Pour la première fois, l’évènement aura lieu dans un pays francophone de la sous-région. Le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable a servi de cadre le 17 juin 2016 au lancement officiel du 14 Congrès Panafricain d’Ornithologie (PAOC). Le thème de cette année porte sur ‘’Changements globaux : menaces et opportunités pour les oiseaux en Afrique’’.

image

Pour la première fois depuis 1957, date de la première édition, le Congrès Panafricain d’Ornithologie (PAOC) se tiendra dans un pays francophone d’Afrique de l’Ouest. Le Sénégal qui va accueillir ce rendez-vous des amoureux et spécialistes de l’avifaune du 16 au 21 Octobre 2016, a procédé il ya quelques jours au lancement à travers un atelier national. L’évènement qui verra la participation de prés de 300 personnes a pour thème cette année: ‘’Changements globaux: menaces et opportunités pour les oiseaux en Afrique’’.

‘’Nous devons relever le défi de l’organisation de cet évènement. Les conclusions de cette importante rencontre permettront une meilleure gestion et conservation des écosystèmes en général et de l’avifaune en particulier. Elles vont améliorer les connaissances sur l’avifaune dans un contexte de changement climatique’’, a déclaré Mme Ramatoulaye Dieng Ndiaye, le Secrétaire général du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable du Sénégal qui a ouvert l’atelier national de lancement du 14e PAOC à Dakar.

image10

Dans sa communication introductive, Colonel Abdoulaye Ndiaye, le Président du Comité d’organisation, est revenu sur l’historique du Congrès Panafricain d’Ornithologie avant de rappeler ses objectifs et ses attentes.

’Le PAOC vise à promouvoir l’étude des oiseaux africains et la conservation des oiseaux d’Afrique en tant que partie intégrante du patrimoine africain, à favoriser l’appréciation des oiseaux et la discussion sur les oiseaux africains par rapport à l’homme, à diffuser des informations sur les oiseaux africains à travers des réunions internationales appropriées (Congrès) et des publications (Actes des Congrès)’’, a-t-il indiqué.

L’idée de tenir une conférence sur les oiseaux d’Afrique vient de l’invitation du Président Cecily Niven  de South African Ornithological Society (SAOS), l’ancêtre actuel de BirdLife en Afrique du Sud, il ya prés de 60 ans au Zimbabwe.

Le PAOC se tient tous les 4 ans. Il se veut une organisation scientifique et éducative, une tribune pour réfléchir  la biologie aviaire africaine, les oiseaux et leurs relations avec l’homme, et les effets de l’homme sur les populations d’oiseaux.